Description - Fiche techniqueRelation technique - Cahier de charges - Dessin technique


Description

Le traitement des eaux d'égout d'origine privé moyennant les fosses du type "imhoff" est très ancien et date du siècle dernier, quand sont apparues les premières fosses septiques.
Ces dernières dans le passé ont trouvé une grande diffusion même sur les installations au service de communautés aux dimensions importantes; actuellement leur utilisation est limitée à des petites implantations principalement à caractère rural ou comme prétraitement aux ultérieurs stades épuratoires tels que par exemple lits percolateurs ou biodisques.
Ces fosses sont des structures monobloc cylindriques en mesure de garantir une stabilité parfaite pour les charges; elles sont réalisées avec P.R.F.V. (Plastiques Renforcés en Fibre de Verre) qui outre à la légèreté et la manipulation susceptibles de réduire les frais de transport et d'installation, assure une durée presque illimitée du produit manufacturé, une imperméabilité parfaite.

Dans les cuves du type "imhoff" où sont convoyés uniquement les vidanges des toilettes, deux zones nettement séparées se distinguent: la zone supérieure de sédimentation où l'eau d'égout relâche une bonne partie des solides sédimentaires suspendus qui couleront par gravité dans l'autre compartiment; la zone inférieure de digestion dans laquelle les substances organiques sont attaquées et donc stabilisées.

Il y a normalement un abattage de la charge organique, exprimé comme BOD, de l'ordre de 25-30%. La vidange du compartiment inférieur devra être effectuée avec une fréquence annuelle; pour faciliter cette opération dans les cuves avec des usages jusqu'à 20 habitants, la sédimentation est extractible..

Il y a normalement un abattage de la charge organique, exprimé comme BOD, de l'ordre de 25-30%. La vidange du compartiment inférieur devra être effectuée avec une fréquence annuelle; pour faciliter cette opération dans les cuves avec des usages jusqu'à 20 habitants, la sédimentation est extractible.